Connexionconnexion

Structures  Centres de Recherche

IREPH - Institut de recherches philosophiques

IREPH - Research institute for philosophy

EA373
depuis le 01/01/2009


Attaché à l'école doctorale : Connaissance, langage, modélisation

Contact

Site internet

Tél 0140977353
Fax 0140974711

Adresse Adresse
bâtiment L, bureau L 427
200 avenue de la République
92001 Nanterre Cédex

UFR de Philosophie, Information-Communication, Langages, Littératures, Arts du Spectacle (PHILLIA)

L'originalité des recherches qu'effectue notre Equipe d'Accueil consiste à ne jamais séparer dans ses investigations philosophiques : l'Histoire des Sciences et des Techniques, l'Histoire de l'Art et l'Histoire de la Philosophie. Depuis sa restructuration en janvier 2007, l'EA 373 étudie l'interaction inventive entre ces 3 domaines (pris dans leur enracinement social, politique et économique). Notre thématique transversale consacre désormais la plus grande partie de ses recherches aux dynamiques de l'invention à l'époque moderne et contemporaine, bien que certains enseignants chercheurs soient spécialistes de philosophie ancienne ou médiévale.


L'EA 373 entretient des relations actives et de véritables affinités intellectuelles (réciproques) avec les deux autres Equipes philosophiques d'Accueil : l'EA 3459 (CRéART-Phi) et l'EA 3932 (Sophiapol). Cependant, l'EA 373 est l'Equipe qui compte le plus grand nombre de membres philosophes (environ 20 membres titulaires et une centaine de Doctorants et de Post-Docs).

L'Equipe d'accueil entend développer ses projets selon ses 3 axes conjugués, en raison de leur origine et de leur destination commune : élucider dans leur histoire comparée, ainsi que pour le temps présent, les « dynamiques de l'invention philosophique, scientifique et artistique ». Bien sûr, l'invention philosophique connaît des conditions particulières qui ne sont pas nécessairement celles des sciences, des techniques ou des arts... Malgré cette spécificité des domaines respectifs et des époques différentes, l'EA 373 étudie tout particulièrement l'interaction inventive entre ces 3 champs principaux. Il s'agit d'analyser les structu-res, les systèmes et les théories dans le contexte historique conjoncturel où ils ont pris naissance (mais pas uniquement par celui-ci) et dans lequel ils se sont développés. C'est cette multidimensionnalité de notre entreprise qui nécessite précisément un travail d'équipe où bien des divergences ne manquent pas d'apparaître, signe d'une véritable consistance des objets et des objectifs qui nous rassemblent.

C'est le processus même de l'invention (sous toutes ses formes) qui retient notre attention et qui permet de dépasser le couple méthodologique : genèse / structure. Bien que l'analyse structurale et fonction-nelle corresponde plutôt à l'approche thématique et que l'approche génétique ou diachronique concerne plutôt les recherches historiques afférentes à l'évolution de la production culturelle, ces deux points de vue distincts sont étroitement unis par la question de l'invention. Outre les conditions de possibilité for-melles et matérielles de l'invention, il s'agit de déterminer également les attendus de son établissement, et de son développement, de sa réception, des réactions en chaîne qu'elle déclenche et des applications aux-quelles elle a donné lieu directement ou indirectement (et souvent malgré elle).